Fais-moi un signe #2

Les Créations

« Je passe des moments exquis dans mon petit jardin à observer le jeu des milliers de petits soleils flous dont le feuillage de mon tilleul a filtré les images. La moindre brise imprime à cette fête des chorégraphies inaperçues par vous, parce que vous ne faites d’animation »
                                                                       Alexandre Alexeieff
 
Création 2015-Durée 35 mn-2 danseurs
 
Depuis des millénaires, l’homme tente par le dessin, la gravure, la sculpture de laisser une empreinte de son passage sur terre. Les mains négatives de la grotte Chauvet en témoignent. Mais comment imprimer le mouvement ? Le chorégraphe est sans cesse confronté à la fragilité intrinsèque de son art par son aspect éphémère. Cette fragilité interne, dans le sens où aucune bibliothèque ne peut conserver les œuvres chorégraphiques identiques à elles-mêmes et offerte à tous, a été nommée par le philosophe et danseur Frédéric Pouillaude le «désœuvrement chorégraphique ».
Fais-moi un signe #2 est une oeuvre légère et poétique qui parle à tous, petits et grands. Les séquence de dessins animés lui confère un aspect ludique et humoristique.  Lionel Tabar a composé une musique faisant voyager le spectateur du ragtime à la jungle, en passant par la musique concrète.
Anne-Valérie Lila, chorégraphe et aussi notatrice de la danse, a mélangé les signes de sa partition comme un jeu de hasard afin d'éviter les automatismes, les lieux communs, les chemins trop empruntés.

Conception

Anne-Valérie LIla & Hélène Moinerie

Interprétation

Anne Delamotte et Guillaume Varin

Chorégraphie & notation

Anne-Valérie LIla

Dessin animé

Hélène Moinerie

Musique

Lionel Tabar

Lumières

Yannick Brisset

 

Fais-moi un signe #1

 
Création 2010-Installation vidéo-Durée 4mn en boucle à l’infini sur 3 écrans
 
 
 
 
 
Dans les années 40, Rudolf Benesh imagine et met au point la « choreology », un système de notation comme celle du musicien sur portée, afin de garder en mémoire tous les types de danse. C’est la Traversée, une pièce chorégraphique déambulatoire pour un groupe d’humains d’Héloïse Rémy, qui sert de support à la mise en relation de la danse et de l’écrit par le cinéma d’animation. Cette installation est particulièrement adaptée dans le cadre d’exposition sur l’écriture chorégraphique, festivals, stages, conférence... Elle peut être diffusée dans un lieu public (hall de lieu culturel, médiathèque…).

© 2023 by Name of Template. Proudly created with Wix.com

  • Twitter Clean
  • w-facebook
  • w-googleplus
  • w-youtube